informations
emulateurs
roms

Présentation :

Début 1994, Sega s'attèle à un nouveau projet destiné à envisager la prochaine génération de console qui succèdera à la Megadrive. Trois projets sont alors mis en route sous les noms de code respectifs de Mars, Jupiter et Saturn1. L'annonce par Sony du lancement de la Playstation précipite les choses : le projet Mars est confié à Sega of America, l'équipe japonaise concentre ses efforts sur la Saturn, tandis que le projet Jupiter est abandonné. Après plusieurs mois de développement, le projet Mars est rebaptisé 32X et la console est prête à être lancée sur le marché japonais. La machine se révèlera finalement être un échec commercial pour Sega, et on estime que seuls 200 000 exemplaires ont été vendus dans le monde. Ce fiasco était somme toute assez prévisible compte tenu du contexte dans lequel la console est sortie. Lancée sur la même période que la Saturn et n'offrant aucun avantage technique par rapport à sa consœur, elle a été boudée par le public de joueurs ainsi que par les éditeurs. Sega a réalisé ses plus mauvaises ventes sur son propre territoire, les japonais ayant réservé un accueil relativement froid au 32X. Les ventes quelque peu meilleures sur le territoire américain n'empêcheront pas la console de voir sa durée de vie considérablement raccourcie1.

mega cd model 1

Spécifications Techniques :

  • Processeur : 2 Hitachi SH-2 (mêmes processeurs que sur la Saturn, mais cadencés à 23 Mhz)
  • Coprocesseur : 68000, Zilog Z80, VDP de la 32X, VDP de la Megadrive
  • Effets graphiques : Textures mapping, deux frame buffers
  • Couleurs : 32768 simultanémant
  • Mémoire : 512 Ko de mémoire additionnelle
  • Son : 2 canaux supplémentaires, mixés avec ceux de la Megadrive
  • Polygones : 50000 par seconde.